Notre voix, Le marché du P.E

Ardian Women’s Club : porter la voix des femmes dans le capital-investissement

  • 19 Juillet 2021

  • Sustainability, Talents

Temps de lecture : 6 minutes

Si la proportion de femmes ne cesse de progresser ces dernières années dans le capital investissement, du chemin reste encore à parcourir pour que les femmes bénéficient des mêmes opportunités de carrière que les hommes. C’est de ce constat qu’est né en mai 2018 Ardian Women’s Club, une entité créée par et pour les femmes d’Ardian. L’objectif : porter la voix des femmes dans le capital investissement.

Pourquoi créer un club de femmes au sein d’Ardian ?

La place des femmes évolue lentement mais sûrement dans le secteur du private equity : d’après l’édition 2021 de l’étude sur la mixité dans le capital investissement réalisée en partenariat avec Deloitte et France Invest, les équipes d’investissement comptaient 27 % de femmes en 2020, contre 17 % en 2010. Une évolution encore certes insuffisante – d’autant qu’elle touche encore peu les fonctions de partners, avec moins d’une associée sur cinq au sein des sociétés de gestion – mais qui prouve que la féminisation du secteur est en marche. Les investisseurs encouragent le mouvement, puisqu’ils sont de plus en plus nombreux aujourd’hui à donner de l’importance aux politiques de mixité et de diversité des fonds avant d’investir.

Alors pourquoi créer un club de femmes chez Ardian ? « Pour que les choses aillent plus vite » répond avec conviction Stéphanie Grace, Head of Brand & Communications et co-présidente du Ardian Women’s Club. « Si nous avons créé le club il y a deux ans et demi, c’est pour accélérer la dynamique et porter encore davantage la voix des femmes » précise-t-elle. « A l’époque, notre volonté était de donner une impulsion décisive, afin d’offrir aux femmes les outils dont elles manquaient pour oser prendre leur place. », ajoute Gaëlle Brouard, Head of Finance, Ardian Customized Solutions, également co-présidente du club. Dès sa création, Ardian Women’s Club a donc l’ambition de renforcer les logiques paritaires et de contribuer à une émancipation plus rapide des femmes au sein de l’entreprise.

« La priorité est de faire comprendre aux femmes qu’elles ont toute leur place dans le monde de la finance », explique Lise Fauconnier, Managing Director, Ardian Buyout et ambassadrice auprès de l’association Level 20, qui parle d’une « nécessaire démystification ». Car en effet, si les femmes hésitent encore à postuler dans le capital investissement, c’est parce qu’elles peinent à se projeter au sein de ce secteur : « Est-ce un environnement dans lequel je pourrai m’épanouir, en tant que professionnelle, mais aussi en tant que mère ? Serai-je écoutée, ou seulement entendue ? Aurai-je la possibilité d’accéder à des postes à responsabilité et progresser dans la hiérarchie ? ». Autant de questions auxquelles Ardian Women’s Club entend donner des réponses, en déconstruisant certaines idées reçues et en montrant que les femmes peuvent réussir et s’épanouir dans le private equity. A condition qu’elles soient guidées et soutenues !

Je travaille dans le secteur du capital-investissement depuis plus de 20 ans et je suis ravie de voir que de nombreuses autres femmes nous rejoignent. Bien que des progrès aient été accomplis, il nous reste encore beaucoup à faire pour atteindre les objectifs ambitieux d'Ardian.

Lise Fauconnier, Managing Director, Ardian Buyout

Ecoute, entraide et soutien mutuel : les fondamentaux d’Ardian Women’s Club

« J’ai souvent été la seule femme de l’équipe dans la pièce », se souvient Marion Calcine, Chief Investment Officer au sein de l’équipe Ardian Infrastructure, qui a intégré Ardian il y a 15 ans. Une situation dont elle dit ne pas avoir souffert, mais qu’elle se réjouit de voir évoluer.

Il est bon de voir les femmes s’épauler, partager entre elles leurs expériences et leurs conseils, dialoguer en confiance. J’aurais aimé avoir accès à cela en début de carrière.

Marion Calcine, Chief Investment Officer, Ardian Infrastructure team

C’est à ce besoin que répond Ardian Women’s Club, en proposant notamment des programmes de mentoring et des workshops.

Le mentoring entre femmes permet aux collaboratrices d’Ardian d’être conseillées par des collègues féminines – en France ou à l’international – pour un mentoring d’un an, ou bien ponctuellement sur des thématiques précises (empowerment, négociation, prise de parole en public, leadership au féminin, parentalité, etc.). Les collaboratrices qui y participent peuvent par exemple apprendre à mieux communiquer sur leurs réussites – une faculté essentielle qui mérite d’être encore développée, d’après Sara Huang, Managing Director au sein de l’équipe Fonds de Fonds à New York : « Les femmes n’osent pas toujours se mettre en avant, et considèrent leurs succès comme le fruit d’un effort collectif. Or, pour réussir, il faut aussi savoir porter sa voix et mettre en valeur sa contribution personnelle ». Même constat pour Carole Barnay, Senior Managing Director, Ardian Co-Investissement, qui considère que les femmes doivent davantage « oser s’exprimer. Pour cela, nous devons coacher la jeune génération pour lui donner les clés de l’empowerment, qui mêle confiance, estime, ambition et pouvoir ».

En complément des sessions de mentoring, des workshops sont régulièrement organisés, par groupes de dix participantes. Pour Jessica du Vivier, Human Resources Development Senior Manager, chez Ardian, « ces programmes permettent aux femmes de partager librement, sans se censurer, sur les challenges auxquels elles font face. Ce sont des moments nécessaires, qui encouragent l’échange de bonnes pratiques, d’informations et d’expériences ». Désormais, les collaboratrices d’Ardian peuvent également interagir sur la page LinkedIn du Club, qui relaie des contenus mettant en avant la parité dans les métiers du private equity.

Autres grands moments d’échange : les conférences internes et externes organisées par Ardian Women’s Club tout au long de l’année. Des femmes inspirantes – Dominique Senequier, Présidente d’Ardian, Isabelle Hudon, Ambassadrice du Canada en France, Fleur Pellerin, ancienne Ministre et CEO de Korelya Capital – sont invitées à retracer leurs parcours et les défis personnels et professionnels qu’elles ont su relever au cours de leur carrière. « L’objectif de ces conférences est de montrer aux femmes que tout est possible, et de leur proposer de nouveaux modèles », explique Amandine Maquet, Finance Project Director au sein de l’équipe Fund Finance d’Ardian, qui ajoute que « ces conférences sont également l’occasion pour les femmes de se rencontrer et de se constituer un réseau ».

Catalogues de formation dédiés aux femmes, programmes de « high value sponsorship », promotion du private equity auprès d’étudiantes… la liste des actions menées par le club est longue.

Nous ne devons pas économiser nos forces. Tout doit être mis en œuvre pour faciliter l’accès et l’intégration des femmes aux métiers du private equity, à commencer par les métiers de l’investissement.

Stéphanie Grace, Head of Brand and Communications, Ardian, and Gaëlle Brouard, Head of Finance, Ardian Customized Solutions

Un engagement de longue date, qui prendra fin pour elles lorsque la parité sera devenue la norme : « Notre mission sera véritablement accomplie le jour où l’on ne parlera plus de diversité en entreprise. Ce sera tout simplement une évidence. Nous y arriverons mais il reste encore un peu de travail ! ».