Histoire de croissance

Un atout prestigieux grâce à l’innovation continue

  • 01 Juillet 2021

  • Expansion

Temps de lecture : 3 minutes

Pour la seconde fois, Ardian cède sa participation dans CCC. Cela intervient après que la numérisation et le déploiement de l’intelligence artificielle ont permis au spécialiste de support client d’accélérer sa croissance

Christian Legat : Lors de leur investissement en 2017, les équipes d’Ardian connaissaient déjà très bien CCC : elles avaient déjà pris part à notre premier buyout en 2009. Nos rapports ont toujours été très positifs ; Ardian était un actionnaire très respectueux. Notre collaboration a donc démarré sur les chapeaux de roue, ce qui a été un énorme avantage. Notre business plan était ambitieux mais, grâce à la relation que nous avions déjà tissée, ils ont cru en notre capacité à atteindre les objectifs que nous estimions réalisables.

Investir deux fois dans la même entreprise est inhabituel. Mais notre histoire commune
nous a permis de placer facilement notre confiance en leur équipe et leur stratégie.

DIRK WITTNEBEN, Responsable d'Ardian Expansion en Allemagne

Dirk Wittneben : Les chiffres présentés semblaient démesurés, mais nous savions d’expérience qu’ils ne promettaient jamais l’impossible. Leurs résultats ont toujours dépassé leurs objectifs.

  • 21

    années d’expérience dans la surveillance et la modération de contenus, up /cross-selling, la gestion des plaintes et le support technique

  • + de 8 500

    collaborateurs

  • 22

    sites dans 11 pays

CL : Peu après l’investissement d’Ardian, nous avons réalisé notre plus grande expansion avec l’ouverture de quatre sites sur trois nouveaux marchés. Cependant, notre objectif ne se limitait pas à étendre notre présence. Depuis la création de CCC en 1998, notre marché connaissait une évolution continue. Notre stratégie visait donc également à élargir l’offre de solutions que nous proposions, surtout dans des domaines tels que la modération, la création et la gestion de contenus.

 

DW : Selon nous, l’un des atouts majeurs de CCC était qu’elle s’était rapidement tournée vers le développement de services à forte valeur ajoutée destinés aux grandes entreprises technologiques. Beaucoup de ses concurrents ne proposaient alors leur offre qu’aux sociétés de télécoms traditionnelles, dont les marges subissaient une pression importante. À nos yeux, cela lui permettait de se démarquer de deux façons. Se concentrer sur des secteurs en pleine croissance était d’abord une excellente opportunité pour CCC de suivre le rythme de ses plus gros clients. Et cet alignement avec des entreprises à la pointe de la digitalisation lui permettait ensuite de stimuler son propre développement numérique et de créer beaucoup de valeur.

Le numérique et l’intelligence artificielle (IA) nous ont rendus plus efficaces. Nous avons ainsi pu proposer nos services dans des secteurs où, à l’origine, nos coûts nous empêchaient d’être compétitifs. En interne, cela signifiait également qu’il était possible d’améliorer la qualité de notre offre et de trouver des solutions plus rapidement.

CHRISTIAN LEGAT, Président de CCC

CL : Lorsque nous utilisons l’IA, nous émettons simplement des suggestions ; la décision finale revient toujours à l’humain. En définitive, les réponses fournies par l’équipe la plus efficiente permettent d’améliorer le système, qui proposera par la suite des solutions plus adaptées. De cette façon, nous capitalisons sur l’expertise des professionnels les plus performants et la partageons dans toute l’équipe.

 

DW : La mise en oeuvre du plan de croissance et la numérisation de CCC par Christian et son équipe étaient remarquables. Nous avons accompli en seulement deux ans ce que nous pensions initialement faire en cinq. Il était clair que l’attention de ses plus grands clients se portait davantage sur un nombre restreint de fournisseurs. D’un commun accord, nous avons donc décidé qu’il était temps pour l’entreprise de trouver un allié sur le marché européen tel que TELUS International, possédant des actifs complémentaires aux États-Unis et en Asie.

 

CL : Faire partie d’un plus grand groupe était une autre de nos préoccupations. Cela nous donnerait accès à un budget R&D plus élevé pour développer nos capacités numériques et de nouveaux outils d’intelligence artificielle. Nous sommes aujourd’hui parfaitement en mesure d’étendre notre portefeuille clients à de nouvelles zones géographiques et, avec l’aide de notre nouveau partenaire, d’offrir des services numériques dernière génération.