Industrie, Finance Responsable

Energie : les promesses de l’hydrogène

  • 19 Juillet 2021

  • Infrastructure

Plus de 800 personnes ont suivi le sommet virtuel d’Ardian Infrastructure, Investing in Climate Action: The Case for Hydrogen. Ce symposium unique proposait des présentations des principaux leaders mondiaux œuvrant à la création d’une chaîne de valeur complète de l’hydrogène. Des personnalités éminentes représentant les secteurs de l’industrie et de la finance, ainsi que des pouvoirs publics sont intervenues lors du sommet virtuel d’Ardian Infrastructure, Investing in Climate Action: The Case for Hydrogen, organisé le 29 juin 2021. Ensemble, elles ont présenté des arguments solides pour investir, dès à présent, dans l’hydrogène, véritable carburant de l’avenir.

Parmi ces champions de l’hydrogène figurait Patrick Pouyanné, Président du Directoire et Président-Directeur général de TotalEnergies, qui a ouvert le sommet en échangeant avec Dominique Senequier, Présidente d’Ardian. M. Pouyanné a décrit quelques-unes des utilisations de l’hydrogène. « Il peut contribuer à décarboner le secteur des transports, en alimentant, grâce à des piles à combustible à hydrogène, les moteurs électriques des trains, des flottes de camions et, à terme, des avions. » 

Ce gaz bénéficie d’un élan sans précédent : les énergies renouvelables devenant de plus en plus compétitives, les dépenses d’investissement pour les électrolyseurs et les piles à combustible ont chuté. Les secteurs de l’industrie et de la finance sont prêts, il appartient désormais aux pouvoirs publics d’agir et de mettre en œuvre les stratégies annoncées en minimisant les obstacles réglementaires.

Patrick Pouyanné, Président du Directoire et Président-Directeur général de TotalEnergies

Lors de son intervention, Dominique Senequier, fermement convaincue par cette source d’énergie alternative, est revenue sur l’objectif de ce sommet, tout en réitérant la nécessaire collaboration qui s’impose, et en déclarant : « (…) nous savons que l’hydrogène jouera un rôle décisif pour notre avenir, mais de nombreux acteurs doivent s’unir pour en faire une réalité. » La fondatrice d’Ardian a de nouveau insisté sur l’importance de créer un contexte propice à la transition énergétique, dans le domaine de la finance et bien au-delà.

La chaîne de valeur de l’hydrogène fait partie intégrante de la finance durable. Tout le monde reconnaît [à présent] que l’hydrogène jouera un rôle capital dans notre avenir.

Dominique Senequier, Présidente d’Ardian

Un tournant décisif pour le zéro émission nette

Dans le monde entier, il est désormais évident que l’hydrogène sera crucial dans la réduction des émissions de carbone et la transition énergétique au sens large, mais la coopération sera indispensable et le temps presse. Mathias Burghardt, Responsable d’Ardian Infrastructure, déclare : « L’ensemble des parties prenantes doit collaborer et apporter sa pierre à l’édifice. » Selon lui :

  1. 1. Les pouvoirs publics doivent faire respecter scrupuleusement leurs engagements en matière de réduction d’émissions.
  2. 2. Les acteurs industriels doivent décarboner leurs processus, tant sur le plan opérationnel que sur celui de leurs chaînes d’approvisionnement.  
  3. 3. Les institutions financières doivent canaliser les investissements vers des entreprises qui encouragent la transition énergétique.

Nous pensons que l’hydrogène vert, produit grâce aux énergies renouvelables, est une opportunité unique pour les investisseurs que nous sommes.

Mathias Burghardt, Responsable d’Ardian Infrastructure.

Un leadership mondial

 Le Sommet s'est poursuivi par une table ronde sans précédent qui a rassemblé :

  • Le Secrétaire Ernest Moniz, ancien Secrétaire d’État américain à l’Énergie

  • Le Dr Fatih Birol, Directeur exécutif de l’Agence Internationale de l’Énergie

  • Le Dr Klaus Bonhoff, Directeur général du Ministère fédéral allemand des Transports et Infrastructures numériques

  • Musabbeh Al Kaabi, CEO Mubadala's UAE Investments Platform

  • Noé van Hulst, Président de l’IPHE (International Partnership for Hydrogen and Fuel Cells in the Economy).

Les échanges ont pris une tournure plus technique lorsque Fabio Ferrari, Operating Partner d’Ardian et fondateur de Symbio (fabricant de piles à combustible), s’est entretenu avec le Dr.-Ing Sae Hoon Kim, Vice-Président exécutif du Fuel Cell Center chez Hyundai Motor Group. M. Ferrari a expliqué que la technologie de l’hydrogène est « relativement mature » et que « désormais, l’enjeu consiste à accroître la capacité de production des électrolyseurs alimentés par de l’électricité renouvelable, et qui utilisent l’énergie éolienne ou solaire pour transformer l’eau en hydrogène. Cette technologie a fait ses preuves, à l’instar des piles à combustible qui inversent le processus pour produire de l’électricité et alimenter les véhicules. »

Nous avons tous les éléments en main, reste à présent à créer, simultanément, une chaîne de valeur complète.

Fabio Ferrari, Operating Partner d’Ardian et fondateur de Symbio

L’hydrogène en action

Dans son discours d’introduction, Daryl Wilson, Directeur exécutif de l’Hydrogen Council, a indiqué qu’en janvier 2021, 228 projets dans l’hydrogène d’une puissance d’un mégawatt ou plus avaient franchi le stade de la proposition, parmi lesquels 17 projets de très grande envergure, 90 projets industriels à grande échelle et 53 projets de transport. Ils représentent des dépenses d’investissement chiffrées à 262 milliards de dollars, dont 40 milliards d’ores et déjà investis. Il a décrit « un bond stupéfiant dans les projets » depuis le calcul de ces montants, et déclaré que « l’ampleur de ces investissements témoigne d’une incroyable dynamique, qui ne cessera de tirer les coûts vers le bas. »
A la suite de cet exposé instructif de Wilson sur les projets en cours, une seconde table ronde a présenté les différents points de vue de certains de leurs responsables. Présidée par Amir Sharifi, Managing Director et Responsable Transition énergétique d’Ardian Infrastructure, elle réunissait :

  • Le Dr Urban Keussen, Directeur technique et membre du Directoire d’EWE, société de services publics d’Allemagne

  • Renato Mazzoncini, CEO de la société italienne A2A

  • Marcelino Oreja, CEO de la société espagnole Enagas

  • Martin Mugica, Président-Directeur général de la société américaine Skyline Renewables

  • Pierre-Etienne Franc, CEO de FiveT Hydrogen

Chaque jour, nous lisons des articles sur l'importance de l'hydrogène et l'annonce de nouvelles initiatives dans ce domaine. Chaque semaine, nous assistons à de nouveaux projets dédiés, à hauteur d’un milliard de dollars. Aujourd’hui, la question est de savoir si nous pouvons investir en toute confiance dans ces projets ?

Amir Sharifi, Managing Director et Responsable Transition énergétique d’Ardian Infrastructure

Deux enjeux

Selon M. Sharifi, la réponse est un grand oui, bien qu’une réglementation adaptée doive être adoptée au plus vite et un marché mondial du commerce de l’hydrogène créé et plébiscité. « Nous travaillons de concert avec nos sociétés en portefeuille et partenaires industriels afin de nous impliquer dans tous les pays dans lesquels nous investissons. Un effort collectif s’impose pour amener à maturité le marché de l’hydrogène et bâtir un contexte réglementaire solide pour les investissements dans les infrastructures. »
Et de conclure, « l’heure est venue d’intensifier nos efforts dans le domaine de l’hydrogène. Cette décennie sera celle de l’hydrogène, d’une nouvelle classe d’actifs. Nous travaillerons main dans la main avec les instances de réglementation, nous nous associerons aux acteurs du secteur, et coopérerons avec les meilleurs spécialistes qui soient (dont FiveT Hydrogen) pour en faire une réussite collective ! »